d'un viol ou d'une autre agression sexuelle

 Le viol est constitué lorsqu'il a été imposé à la victime quelle que soit la nature des relations existant entre l'agresseur et sa victime, y compris s'ils sont unis par les liens du mariage.

Après un viol ou une agression sexuelle, toute victime a besoin d'aide pour surmonter ce traumatisme.

Ne restez pas seul(e)

Ne gardez pas le silence

Silence et secret ne profitent qu'aux agresseurs.

Quelles que soient les circonstances de l'agression que vous avez subie, c'est votre agresseur qui est le coupable. Rien ne justifie un viol ou une agression sexuelle.

VOUS POUVEZ PARLER de ce qui s'est passé à une personne en qui vous avez confiance.

Prenez contact avec :

=> L’association d’Aide aux Victimes d’Infractions Pénales : 98 25 00 07, qui peut vous proposer :

  • une aide, une écoute, un accompagnement psychologique, un soutien. Même si les faits sont très anciens et prescrits, ce soutien peut vous aider ;
  • une information sur vos droits et sur les démarches à  entreprendre.
 
=> Les services sociaux de Direction de l’Action Sanitaire et Sociale : 98 98 82 55, qui pourront vous orienter utilement. 
 

PORTEZ PLAINTE

Pour que l'agresseur réponde de ses actes devant la justice et pour que vous obteniez réparation.

Adressez-vous immédiatement :

  • à la Direction de la Sûreté Publique 9 rue Suffren Reymond - ouvert 24h/24h et 7j/7 - Téléphone : 93 15 30 15 ;
  • au Procureur Général par un courrier qui lui est adressé directement au Palais de Justice, 5 rue Colonel Bellando de Castro
  • au Juge d’Instruction.

 

ENGAGEZ DES DÉMARCHES

FAITES PRATIQUER UN EXAMEN MÉDICAL

Cet examen doit se faire le plus tôt possible après l'agression, mais n'y renoncez pas si les faits sont anciens. Il y va aussi de votre santé (soin, prévention des maladies sexuellement transmissibles, dont la contamination par le VIH Sida et prévention d'une grossesse). Vous pourrez ainsi faire établir un certificat médical, utile pour la procédure pénale.

Dans la mesure du possible faites pratiquer un examen médical avant de vous laver pour recueillir des éléments de preuve : examen clinique, traces de violences, prélèvements biologiques, état de choc, traumatismes psychologique…

Conservez le linge souillé dans un sac en papier pour l’apporter aux urgences, cela pourra servir à identifier le violeur et à établir la matérialité des faits.

CONSTITUEZ-VOUS PARTIE CIVILE

Il vous est recommandé de vous constituer partie civile. Ainsi, votre avocat pourra être informé de l'ensemble des éléments du dossier et du déroulement de la procédure.

LE VIOL EST UN CRIME !